Sans frais : 1.877.225.0446

L’influence des récentes tendances météorologiques sur vos primes d’assurance

Comme bon nombre de Canadiens, vous vous êtes sans doute déjà demandé comment les primes d’assurances étaient établies. Sachez qu’un grand nombre de facteurs influent sur cette décision, mais que selon les responsables d’assurances un des plus importants facteurs ces temps-ci est la météo. En effet, on assiste à un nombre croissant d’événements météorologiques extrêmes, et ces derniers ont un effet notable sur les polices d’assurances.

Des événements météorologiques comme des tempêtes de verglas, des vagues de froid et des inondations se produisent à une fréquence plus élevée que la normale partout au pays, mais en particulier au Manitoba, en Alberta et en Ontario. Ces événements ont-ils par conséquent une influence sur les primes payées dans ces trois provinces seulement ou à l’échelle du pays ? L’industrie de l’assurance ne s’entend pas sur la réponse à donner à cette question. Certains experts sont d’avis que les primes d’assurance sont établies pour l’ensemble du pays, et quand une partie du pays est touchée plus fortement, le pays au complet en ressent les conséquences. Selon d’autres experts, les primes sont établies localement, et une catastrophe n’aurait d’effet que sur les primes payées dans la région touchée. Il est difficile de cerner la cause exacte de ces changements, car un grand nombre de facteurs influent sur les primes, tant à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale.

Dans tous les cas, il ne fait aucun doute que ces situations météorologiques entraînent une augmentation des réclamations. Les données obtenues du Bureau d’assurance du Canada permettent de constater une augmentation de 72,3 % du nombre de réclamations visant des biens personnels au Manitoba entre 1995 et 1999, et entre 2010 et 2014. Une forte augmentation des réclamations aura sans aucun doute un effet sur le montant des primes à payer dans l’ensemble du pays.

Si vous avez des questions concernant vos primes, n’hésitez pas à communiquer avec votre courtier ou votre assureur, qui seront en mesure de vous expliquer la situation pour votre région.