Sans Frais: 1.877.225.0446

Les vents violents causent des dommages qui coûtent cher aux assureurs canadiens

Un rapport de l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC) et du Conseil canadien des normes (CCN) recommande d’établir une nouvelle norme nationale visant à rendre les bâtiments résidentiels plus résistants aux vents violents. Le rapport, qui se base sur l’abondante recherche réalisée au cours des dernières années sur les effets du changement climatique, traite pour la première fois de mesures spécifiques à la résilience face au vent.

Les vents violents ont contribué à 64 % des catastrophes naturelles enregistrées au Canada entre 1983 et 2017. Les pertes assurées attribuables aux tempêtes de vent, tornades, ouragans et autres phénomènes météorologiques extrêmes se chiffrent à plus de 25 millions de dollars. Une nouvelle norme permettrait d’embrayer les efforts en vue de réduire le risque de dommages aux bâtiments résidentiels et aux petits bâtiments en cas de vents violents.

Le rapport se divise en quatre grandes catégories, dont la protection des toitures, particulièrement vulnérables aux ravages du vent. Les mesures proposées feront l’objet d’un processus de codification avant la mise en place d’un cadre de réglementation. Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre agent d’assurance.

Source : https://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/this-peril-contributes-to-most-property-damage-in-canada-1004162390/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter