Sans frais : 1.877.225.0446

L’assurance est-elle une marchandise?

La marchandisation (ou commercialisation) des produits signifie que le consommateur ne distingue plus aucune différence entre les marques, quel qu’en soit le fabricant.

Compte tenu de la variété de l’offre et des efforts de différenciation des marchés et des services, il ne va pas de soi de qualifier les produits d’assurance de marchandises. Pour se différencier (ou se distinguer) véritablement de la concurrence, les compagnies d’assurance doivent alors faire valoir l’attrait de leurs primes, leurs services et leur expérience du marché.

Certains assureurs ont du mal à différencier leurs produits, cependant, du fait de la similitude des garanties et des définitions imposée par les organismes de réglementation, comme aussi par les conditions du marché elles-mêmes.

Élaborer des produits intuitifs, intégrer des fonctions d’appétence au risque au processus d’achat, utiliser des plateformes en ligne pour favoriser l’auto-éducation et la connaissance des produits permettraient aux assureurs d’offrir à leurs clients un système de souscription d’assurance automatisé assez précis pour répondre à leurs besoins individuels.

Une autre option à envisager est le modèle hybride qui, d’une part, s’effectue en ligne, pour faciliter l’expérience du client et l’informer sur les produits disponibles, et, d’autre part, fait appel à des conseillers pour confirmer l’achat et conclure la vente.

Pour vous renseigner sur votre situation particulière, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre agent d’assurance.

Source : https://www.canadianunderwriter.ca/brokers/opinion-is-insurance-a-commodity-1004178273/