Sans Frais: 1.877.225.0446

L’assurance au kilomètre permettrait d’améliorer les habitudes de conduite automobile

Des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) ont récemment mené une étude sur le système d’assurance au kilomètre d’où il ressort que l’utilisation de la télématique pour suivre le comportement du conducteur et aider à ajuster la tarification pouvait améliorer les habitudes de conduite.
L’étude qui portait sur les statistiques de 30 000 conducteurs montre que l’assurance au kilomètre sera utilisée par 142 millions d’entre eux en 2023.
« Nous avons trouvé que, comparées aux hommes, les femmes étaient plus susceptibles d’améliorer leur comportement et qu’il en allait de même pour les jeunes comparés aux personnes plus âgées » de dire Charles Weinber, professeur de marketing à l’UBC.
L’assurance au kilomètre permet aux conducteurs d’être informés immédiatement de leur mode de conduite, leur donnant l’occasion de s’adapter en conséquent.

Source : http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/auto/usagebased-insurance-could-encourage-better-driving-behavior-study-72625.aspx

Les décès dus à des camions en déclin

Quoique les collisions impliquant des camions soient en hausse récemment en Ontario résultant en frais plus élevés pour les compagnies d’assurances, les statistiques provinciales montrent que les décès qu’ils entrainent sont, eux, en déclin.
Les plus récentes statistiques du ministère des Transports de l’Ontario démontrent que le nombre de décès impliquant des camions sur les autoroutes de la province a décru de 3% entre 2010 et 2014. Et ceci en dépit du fait que le nombre de camions sur la route s’est accru de 12% au cours de la même période.
La Ontario Trucking Association (Association du camionnage de l’Ontario – OTA) entend s’attaquer à la fois aux problèmes mécaniques et aux erreurs humaines pour réduire le nombre de victimes de ces collisions. L’association a proposé que le gouvernement provincial rende obligatoire l’utilisation par les conducteurs d’un journal de bord électronique pour aider à améliorer la sécurité sur les routes.

Source : http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/auto/despite-rash-of-collisions-truckrelated-fatalities-in-ontario-are-decreasing-74870.aspx

Les camions et véhicules utilitaires se multiplient au Canada

Le dernier guide de cotation Hagerty note une forte recrudescence de la demande pour des camions et véhicules utilitaires (VUS) traditionnels partout en Amérique du Nord. Les deux-tiers des véhicules faisant partie des 25 têtes d’affiche sont des camions ou VUS et 90% d’entre eux ont une valeur de 16 000$ ou moins. C’est la génération du millénaire qui affiche la plus forte préférence pour les camions et VUS traditionnels.
Ces véhicules sont faciles d’entretien et leurs pièces de rechange sont à la fois disponibles et peu couteuses. Leur entretien est simple et ils permettent de nombreuses expériences allant au-delà de ce que permettent les voitures habituelles.
L’assurance d’une voiture de collection couvrira un camion ou VU traditionnel pourvu qu’il s’agisse d’un véhicule de collection ou utilisé à fins récréatives. Les assureurs se rendent compte que nombre de ces camions et VUS sont mis de côté à des fins de plaisance ou de collection; un autre type d’assurance entre alors en jeu.
Les assureurs continuent de mettre à jour leurs polices de façon à vous donner la meilleure valeur pour votre véhicule dépendant de son type d’utilisation.

Source : http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/auto/classic-truck-and-suv-boom-prompting-insurance-boost-in-canada-82042.aspx

Les cyberattaques sont en hausse : qui sont les plus vulnérables ?

Les cyberattaques constituent un problème croissant. Elles sont plus faciles à mener pour les criminels, elles surviennent plus souvent et elles frappent les entreprises plus durement que jamais.
Bien que les cyberattaques puissent frapper n’importe où, elles s’avèrent particulièrement dangereuses pour les petites et moyennes entreprises. La Chambre de commerce du Canada dans un rapport publié cette année sous le titre « Cybersécurité au Canada » note que « le nombre d’entreprises qui signalent une perte ou une divulgation de données sensibles… a augmenté chaque année au cours des trois dernières années et représente une augmentation de 8 pour cent dans l’ensemble».
De plus, le rapport note qu’avec « la prolifération des attaques, l’ampleur des pertes a également augmenté. Le nombre d’entreprises ayant signalé une perte de 1 million de dollars canadiens et plus a augmenté de 7 % comparativement à seulement 1 % il y a deux ans ».
Le nombre des cyberattaques est en rapide augmentation; il est nécessaire de protéger votre entreprise contre toute cybermenace.

Source : http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/cyber/cyberattacks-are-on-the-increase-so-who-is-most-at-risk-84820.aspx

Adoption d’appareils domestiques intelligents

Le prix demeure l’obstacle qui ralentit l’adoption d’une technologie qui pourrait diminuer les pertes ou les dommages causés aux maisons.

Les éléments qui semblent freiner l’adoption des technologies intelligentes pour le domicile sont les prix, la facilité d’utilisation et la compatibilité des appareils.

Le sondage omnibus en ligne comportant sept questions et mené par YouGuv auprès de 1116 Américains de plus de 18 ans en mai dernier est décrit dans l’article cité en référence plus bas. Le but du sondage était de mieux comprendre en quoi consiste la gestion domestique et de quelle façon la domotique pouvait aider.

Les résultats du sondage montrent que la majorité des répondants sont favorables à la domotique. En effet, 73 % des répondants indiquent qu’ils peuvent voir de quelle façon la domotique faciliterait leur vie.

De plus, 93 % des répondants responsables de la gestion quotidienne de leur maison indiquent toutes les activités auxquelles ils pourraient participer s’ils pouvaient réduire le temps consacré à la gestion domestique.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des appareils domestiques intelligents. Communiquez avec votre courtier ou votre assureur si vous avez des questions ou des préoccupations.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/price-continues-hurdles-adoption-smart-home-devices-survey-1004114971/

Êtes-vous prêts à faire face aux conséquences inattendues des inondations ?

Les inondations sans précédent qui ont touché le Québec cette année pourraient signifier pour certains propriétaires des infestations de bestioles et de parasites dans les mois et les années à venir. L’accumulation importante d’eau a formé des plans d’eau stagnants, lesquels favorisent l’éclosion de moustiques et causent d’autres dommages aux habitations et aux environs.

Il faut s’attendre à une augmentation du nombre de moustiques cette année dans les zones qui ont reçu beaucoup d’eau, car cette accumulation d’eau a empêché l’assèchement des étangs.

En plus des moustiques, les propriétaires peuvent s’attendre à toutes sortes d’autres problèmes dont la moisissure, qui en plus de nuire à la santé des habitants amène son lot de parasites, comme les mouches.

Les arbres déracinés, les débris et le bois mouillé à l’intérieur des maisons pourraient aussi représenter un terreau fertile pour les cloportes et les fourmis charpentières.

Ainsi que le recommande l’article cité en référence plus bas, prenez les précautions suivantes afin de vous protéger le mieux possible : nettoyez les terrains, éliminez toute eau stagnante, réparez les fondations, asséchez les parties de la maison qui ont été exposées à l’eau et remplacez tout le bois qui a été mouillé.

Pour en savoir plus sur vos options en matière d’assurance habitation, communiquez avec votre courtier ou votre assureur.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/quebec-homeowners-face-potential-post-flooding-woes-mosquitoes-critters-parasites-1004114984/

La légalisation de la marijuana inquiète les assureurs

La légalisation de la marijuana au Canada annoncée pour bientôt soulève de nombreuses questions d’ordre juridique ayant trait aux polices d’assurance de biens, d’assurance responsabilité civile et d’assurance auto. L’article cité en référence plus bas permet d’étudier de quelle façon les polices d’assurance sont touchées.

La Cour d’appel de l’Ontario a maintenu une décision qui rejetait la prétention d’un assuré en vertu de sa police d’assurance habitation. La propriété de l’assuré a été détruite lors d’une explosion associée à la production illégale de marijuana sur les lieux.

La cour a déterminé que l’exclusion en cas de perte ou de dommage indirect ou direct à la propriété utilisée pour le traitement ou la fabrication de marijuana s’appliquait. Les assureurs pourront décider de continuer à ne pas offrir de protection pour la production illégale de marijuana en grande quantité par des particuliers, tout en reconnaissant que la production limitée qui sera permise en vertu de la future loi sur le cannabis est légale.

En ce qui a trait à l’assurance responsabilité, il faudra déterminer de quelle façon les considérations préliminaires liées à l’assurance visées par l’application seront établies, ainsi que de quelle façon la protection s’appliquera et quels seront les limites, les franchises ou les montants globaux.

En ce qui a trait à l’assurance auto, il pourrait y avoir une augmentation des cas de conduite avec facultés affaiblies. Il est à noter que la notion de facultés affaiblies n’est pas aussi claire que dans le cas de la consommation d’alcool et qu’il n’existe pas encore de test comparable à l’alcootest.

La légalisation de la marijuana étant pour bientôt, l’industrie canadienne de l’assurance devra s’ajuster. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation. Entre temps, communiquez avec votre courtier ou votre assureur si vous avez des questions ou des préoccupations.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/marijuana-legalization-raises-legal-issues-related-property-policies-liability-coverage-auto-insurance-arc-group-canada-event-hears-1004114705/

Bon nombre de firmes canadiennes n’ont pas d’assurance contre les cyberattaques

Plus du tiers des firmes canadiennes sondées affirment ne pas avoir d’assurance contre les cyberattaques. Cette situation très préoccupante est aggravée par la mauvaise compréhension de l’établissement des tarifs des primes d’assurance et le refus des entreprises de tout mettre en œuvre pour se protéger d’éventuelles attaques. De ce fait, les entreprises s’exposent, et exposent leurs clients, à des attaques qui pourraient leur nuire grandement.

Le pourcentage des firmes canadiennes sondées ayant une assurance contre les cyberattaques est inférieur à celui des firmes américaines sondées, soit 50 % et des firmes ailleurs dans le monde, soit 40 %.

Il est important pour les entreprises d’évaluer l’efficacité de leur protection contre les cyberattaques et de s’assurer qu’elles ont la couverture nécessaire dans l’éventualité d’une attaque. Les conséquences d’une violation des données peuvent s’étendre à la totalité de l’organisme et se faire sentir longtemps, surtout maintenant que la Loi sur la protection des renseignements personnels numériques du Canada exige que toute violation de données soit signalée aux organismes de réglementation et aux consommateurs.

Communiquez avec votre courtier ou votre assureur dès aujourd’hui afin de protéger votre entreprise contre les cyberattaques.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/36-polled-canadian-firms-no-cyber-security-insurance-fico-1004114548/

Pluies printanières dévastatrices au Canada

La série de systèmes dépressionnaires accompagnés de fortes précipitations qui est demeurée au-dessus de certaines parties de l’Ontario, du Québec et des Maritimes ce printemps a causé des dommages à plus de 5200 maisons, ce qui représente des centaines de millions de dollars.

Au Québec, deux personnes sont mortes, et plus de 2000 personnes ont dû être évacuées. L’Ontario et certaines parties du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse ont également subi de fortes inondations.

Ailleurs au Canada, pendant le mois d’avril, certaines parties du sud de la Colombie-Britannique ont aussi reçu d’importantes précipitations ce qui a entraîné une hausse anormale de la crue des eaux dans bon nombre de rivières pour cette période de l’année.

Au sud de la frontière, les États-Unis ont déclaré des dommages s’élevant à plus de 4 milliards de dollars attribuables à la mauvaise température en mai dernier, et des réclamations d’assurance de près de 3 milliards de dollars.

L’augmentation des catastrophes naturelles liées au climat est indéniable. Il en va de votre intérêt de vous assurer que vous êtes protégé, en protégeant votre maison grâce à une assurance habitation. Communiquez avec votre courtier ou votre assureur pour en savoir plus.

Source: http://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/may-storms-ontario-quebec-maritimes-caused-hundreds-millions-damage-damaged-5200-homes-aon-benfield-1004114923/

Edmonton étudie des mesures d’atténuation en vue d’une meilleure protection contre les inondations

Les fonctionnaires de la ville d’Edmonton étudieront prochainement des mesures d’atténuation en vue d’améliorer la protection contre les inondations dans le cadre de l’étude de modernisation du système de drainage de la ville.

Les villes doivent consentir les investissements nécessaires pour assurer la protection de leurs résidents, des habitations et des commerces en prévision des changements climatiques. Le conseil municipal de la ville d’Edmonton étudie quatre options basées sur une analyse détaillée des infrastructures et des eaux pluviales.

Toutes les options à l’étude assurent un équilibre entre le risque, le coût et la probabilité de fortes tempêtes de pluie. Les étapes proposées pour la suite incluent la collaboration avec la société de distribution d’eau EPCOR afin d’examiner les conséquences de la stratégie d’atténuation des inondations de la ville sur les tarifs de l’entreprise pour le drainage et l’acceptation publique à ce jour.

Les options à l’étude en matière d’atténuation des inondations pourraient aussi avoir des conséquences sur les inondations dans les passages souterrains, étant donné que la modernisation du système augmentera la capacité d’absorber les eaux pluviales qui autrement se retrouveraient sur les routes.

Pour en savoir plus sur l’assurance contre les inondations, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre assureur.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/city-edmonton-examining-flood-mitigation-options-1004114958/