Sans Frais: 1.877.225.0446

Êtes-vous prêts à faire face aux conséquences inattendues des inondations ?

Les inondations sans précédent qui ont touché le Québec cette année pourraient signifier pour certains propriétaires des infestations de bestioles et de parasites dans les mois et les années à venir. L’accumulation importante d’eau a formé des plans d’eau stagnants, lesquels favorisent l’éclosion de moustiques et causent d’autres dommages aux habitations et aux environs.

Il faut s’attendre à une augmentation du nombre de moustiques cette année dans les zones qui ont reçu beaucoup d’eau, car cette accumulation d’eau a empêché l’assèchement des étangs.

En plus des moustiques, les propriétaires peuvent s’attendre à toutes sortes d’autres problèmes dont la moisissure, qui en plus de nuire à la santé des habitants amène son lot de parasites, comme les mouches.

Les arbres déracinés, les débris et le bois mouillé à l’intérieur des maisons pourraient aussi représenter un terreau fertile pour les cloportes et les fourmis charpentières.

Ainsi que le recommande l’article cité en référence plus bas, prenez les précautions suivantes afin de vous protéger le mieux possible : nettoyez les terrains, éliminez toute eau stagnante, réparez les fondations, asséchez les parties de la maison qui ont été exposées à l’eau et remplacez tout le bois qui a été mouillé.

Pour en savoir plus sur vos options en matière d’assurance habitation, communiquez avec votre courtier ou votre assureur.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/quebec-homeowners-face-potential-post-flooding-woes-mosquitoes-critters-parasites-1004114984/

La légalisation de la marijuana inquiète les assureurs

La légalisation de la marijuana au Canada annoncée pour bientôt soulève de nombreuses questions d’ordre juridique ayant trait aux polices d’assurance de biens, d’assurance responsabilité civile et d’assurance auto. L’article cité en référence plus bas permet d’étudier de quelle façon les polices d’assurance sont touchées.

La Cour d’appel de l’Ontario a maintenu une décision qui rejetait la prétention d’un assuré en vertu de sa police d’assurance habitation. La propriété de l’assuré a été détruite lors d’une explosion associée à la production illégale de marijuana sur les lieux.

La cour a déterminé que l’exclusion en cas de perte ou de dommage indirect ou direct à la propriété utilisée pour le traitement ou la fabrication de marijuana s’appliquait. Les assureurs pourront décider de continuer à ne pas offrir de protection pour la production illégale de marijuana en grande quantité par des particuliers, tout en reconnaissant que la production limitée qui sera permise en vertu de la future loi sur le cannabis est légale.

En ce qui a trait à l’assurance responsabilité, il faudra déterminer de quelle façon les considérations préliminaires liées à l’assurance visées par l’application seront établies, ainsi que de quelle façon la protection s’appliquera et quels seront les limites, les franchises ou les montants globaux.

En ce qui a trait à l’assurance auto, il pourrait y avoir une augmentation des cas de conduite avec facultés affaiblies. Il est à noter que la notion de facultés affaiblies n’est pas aussi claire que dans le cas de la consommation d’alcool et qu’il n’existe pas encore de test comparable à l’alcootest.

La légalisation de la marijuana étant pour bientôt, l’industrie canadienne de l’assurance devra s’ajuster. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation. Entre temps, communiquez avec votre courtier ou votre assureur si vous avez des questions ou des préoccupations.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/marijuana-legalization-raises-legal-issues-related-property-policies-liability-coverage-auto-insurance-arc-group-canada-event-hears-1004114705/

Bon nombre de firmes canadiennes n’ont pas d’assurance contre les cyberattaques

Plus du tiers des firmes canadiennes sondées affirment ne pas avoir d’assurance contre les cyberattaques. Cette situation très préoccupante est aggravée par la mauvaise compréhension de l’établissement des tarifs des primes d’assurance et le refus des entreprises de tout mettre en œuvre pour se protéger d’éventuelles attaques. De ce fait, les entreprises s’exposent, et exposent leurs clients, à des attaques qui pourraient leur nuire grandement.

Le pourcentage des firmes canadiennes sondées ayant une assurance contre les cyberattaques est inférieur à celui des firmes américaines sondées, soit 50 % et des firmes ailleurs dans le monde, soit 40 %.

Il est important pour les entreprises d’évaluer l’efficacité de leur protection contre les cyberattaques et de s’assurer qu’elles ont la couverture nécessaire dans l’éventualité d’une attaque. Les conséquences d’une violation des données peuvent s’étendre à la totalité de l’organisme et se faire sentir longtemps, surtout maintenant que la Loi sur la protection des renseignements personnels numériques du Canada exige que toute violation de données soit signalée aux organismes de réglementation et aux consommateurs.

Communiquez avec votre courtier ou votre assureur dès aujourd’hui afin de protéger votre entreprise contre les cyberattaques.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/36-polled-canadian-firms-no-cyber-security-insurance-fico-1004114548/

Pluies printanières dévastatrices au Canada

La série de systèmes dépressionnaires accompagnés de fortes précipitations qui est demeurée au-dessus de certaines parties de l’Ontario, du Québec et des Maritimes ce printemps a causé des dommages à plus de 5200 maisons, ce qui représente des centaines de millions de dollars.

Au Québec, deux personnes sont mortes, et plus de 2000 personnes ont dû être évacuées. L’Ontario et certaines parties du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse ont également subi de fortes inondations.

Ailleurs au Canada, pendant le mois d’avril, certaines parties du sud de la Colombie-Britannique ont aussi reçu d’importantes précipitations ce qui a entraîné une hausse anormale de la crue des eaux dans bon nombre de rivières pour cette période de l’année.

Au sud de la frontière, les États-Unis ont déclaré des dommages s’élevant à plus de 4 milliards de dollars attribuables à la mauvaise température en mai dernier, et des réclamations d’assurance de près de 3 milliards de dollars.

L’augmentation des catastrophes naturelles liées au climat est indéniable. Il en va de votre intérêt de vous assurer que vous êtes protégé, en protégeant votre maison grâce à une assurance habitation. Communiquez avec votre courtier ou votre assureur pour en savoir plus.

Source: http://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/may-storms-ontario-quebec-maritimes-caused-hundreds-millions-damage-damaged-5200-homes-aon-benfield-1004114923/

Edmonton étudie des mesures d’atténuation en vue d’une meilleure protection contre les inondations

Les fonctionnaires de la ville d’Edmonton étudieront prochainement des mesures d’atténuation en vue d’améliorer la protection contre les inondations dans le cadre de l’étude de modernisation du système de drainage de la ville.

Les villes doivent consentir les investissements nécessaires pour assurer la protection de leurs résidents, des habitations et des commerces en prévision des changements climatiques. Le conseil municipal de la ville d’Edmonton étudie quatre options basées sur une analyse détaillée des infrastructures et des eaux pluviales.

Toutes les options à l’étude assurent un équilibre entre le risque, le coût et la probabilité de fortes tempêtes de pluie. Les étapes proposées pour la suite incluent la collaboration avec la société de distribution d’eau EPCOR afin d’examiner les conséquences de la stratégie d’atténuation des inondations de la ville sur les tarifs de l’entreprise pour le drainage et l’acceptation publique à ce jour.

Les options à l’étude en matière d’atténuation des inondations pourraient aussi avoir des conséquences sur les inondations dans les passages souterrains, étant donné que la modernisation du système augmentera la capacité d’absorber les eaux pluviales qui autrement se retrouveraient sur les routes.

Pour en savoir plus sur l’assurance contre les inondations, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre assureur.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/city-edmonton-examining-flood-mitigation-options-1004114958/

Les appareils de dépistage de drogue : une nouvelle façon d’assurer la protection contre la conduite avec facultés affaiblies

Les résultats du projet pilote sur les appareils de dépistage de drogue par voie orale du gouvernement fédéral démontraient que les appareils sont fiables quant à leur capacité de repérer les personnes qui conduisent sous l’influence de drogues.

Du 18 décembre 2016 au 6 mars 2017, 1140 échantillons de salive ont été recueillis par 53 agents de police dans l’ensemble du Canada et ils ont été analysés au moyen des appareils de dépistage de drogue par prélèvement de salive choisis pour le projet pilote.

Les appareils de dépistage de drogue par prélèvement de salive peuvent détecter la présence de différentes drogues dont le THC contenu dans le cannabis, la cocaïne, les méthamphétamines, les opioïdes, les benzodiazépines et les amphétamines.

Les commentaires des agents participant au projet pilote ont été très positifs. Les agents ont indiqué que les appareils étaient faciles à utiliser en bordure de route et que la correction de la procédure était facile.

La conduite avec facultés affaiblies est un problème grave et donner des outils aux organismes d’application de la loi qui leur permettent de détecter et d’empêcher la conduite avec facultés affaiblies assurera une meilleure protection des collectivités.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/oral-fluid-drug-screening-devices-can-successfully-used-canada-public-safety-canada-reports-1004114882/

Maximiser la sécurité : essentiel face à la multiplication des drones

Les assureurs font face à l’émergence de nouveaux risques en lien avec la multiplication des drones.

Les ventes de drones à des particuliers ont augmenté de façon importante au cours des dernières années, mais on assiste en ce moment à une accélération de l’utilisation commerciale des drones. En effet, les drones sont utilisés notamment pour l’aide humanitaire, l’inspection et l’exploration d’endroits inaccessibles, l’agriculture de précision, le traitement des réclamations et la logistique.

Afin d’améliorer le trafic aérien à faible altitude, les autorités et les fabricants de drones doivent s’adapter rapidement aux changements qui découlent de l’évolution de cette technologie et de ses capacités.

Les assureurs ont adopté une démarche proactive pour combler les lacunes au chapitre des connaissances et en vue d’offrir une protection complète à toutes les parties intéressées. Étant donné que les accidents attribuables à des drones et qui auraient causé des blessures et des dommages pourraient donner lieu à des actions en justice, les propriétaires de drones destinés à des utilisations personnelles et commerciales devraient souscrire une assurance de responsabilité civile couvrant les dommages à des tiers.

En l’absence de réglementation uniforme visant les drones, l’assurance doit être modifiée en fonction des différents règlements nationaux, en plus d’être suffisamment souple pour être adaptée aux fréquentes modifications.

Nous continuerons à surveiller l’utilisation des drones et leur évolution, ainsi que la façon dont l’assurance des drones sera touchée l’an prochain. Si vous avez des inquiétudes ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec votre courtier ou votre assureur.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/commercial-lines/drone-activity-sky-anticipated-safety-first-approach-essential-scor-newsletter-1004114944/

 

L’assurance doit s’adapter aux nouvelles technologies

Les investissements liés à la technologie poussent les entreprises à modifier leurs modèles de gestion. Compte tenu de l’évolution constante des technologies et du fait que leurs applications dépassent les frontières traditionnelles, les polices d’assurance doivent aussi être adaptées afin de répondre aux nouvelles demandes.

Les sociétés d’assurance œuvrant dans le domaine de l’assurance des risques des particuliers, y compris le développement de produit, l’acquisition de clients, la sélection des risques, et les réclamations sont forcées d’actualiser leurs polices d’assurance pour tenir compte de l’évolution des technologies. Les capacités numériques et l’arrivée de nouveaux concurrents qui grugent des parts de la chaîne de valeur de l’assurance pourraient entraîner une véritable restructuration de l’industrie.

Les nouvelles technologies innovatrices, bien qu’axées sur le mobile et le numérique touchent aussi d’autres domaines, comme les communications, l’accessibilité et le traitement des données. Ces changements s’appuient sur une variété de technologies habilitantes, allant de la connectivité à l’analyse en passant par l’intelligence artificielle.

Le domaine de l’assurance doit continuer à s’adapter aux progrès technologiques. Nous continuerons à vous renseigner au sujet des innovations technologiques et de leurs liens avec l’assurance.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/innovation-based-disruption-personal-lines-insurance-will-drive-new-business-models-conning-1004114524/

Risque pour la cybersécurité : logiciel malveillant conçu pour lancer des attaques sur des infrastructures de production d’énergie

ESET Canada Inc., une entreprise œuvrant dans la sécurité des TI, a fait savoir que ses chercheurs ont analysé des échantillons d’un logiciel malveillant capable de lancer des attaques contre des infrastructures de production d’énergie.

Baptisé «Industroyer» par les chercheurs, ce logiciel malveillant aurait, toujours selon ces chercheurs, participé à la cyberattaque menée contre le réseau électrique de l’Ukraine en décembre 2016. Cette attaque a provoqué des pannes d’une durée d’une heure dans la ville de Kiev, la capitale du pays.

Ce nouveau logiciel malveillant, capable de contrôler directement les interrupteurs et les disjoncteurs des soustations de production d’électricité s’appuie sur les protocoles de communication industriels utilisés partout dans le monde dans les infrastructures de production d’énergie, les systèmes de contrôle des transports et autres infrastructures essentielles.

Les conséquences possibles peuvent être la simple coupure de l’alimentation, des pannes en cascades, ou l’endommagement du matériel.

La cyberattaque sur Kiev est un bon exemple que la cyberassurance devrait figurer au premier plan des préoccupations de votre entreprise en matière de protection.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/cybersecurity-company-discovers-malware-designed-perform-attacks-power-supply-infrastructure-1004114987/

Un risque croissant d’inondation pour les maisons canadiennes

Lorsque des inondations se produisent, le paysage canadien se transforme. Les changements climatiques et la transformation continuelle de l’infrastructure terrestre, par la société, contribuent à accroître le risque d’inondation au Canada.

Nous assistons à la transformation de la terre, laquelle modifie l’impact de la météo. De paysages verts luxuriants aux infrastructures grises urbaines, nous altérons les façons dont l’eau de pluie est reçue puis véhiculée. Et nous devons alors mettre en place de nouveaux systèmes pour pallier aussi bien aux changements causés par l’homme qu’aux développements de nature environnementale.

Les systèmes météorologiques ralentissent, laissant derrière un impact plus dommageable. Le Canada subit actuellement une météo changeante qui tend à perdurer, et qui amène de grandes quantités de pluie, causant des inondations historiques comme l’inondation majeure au Manitoba en 2011 ou encore l’inondation catastrophique à Calgary en 2013.

Il est important que les citoyens soient bien informés sur les inondations afin de les aider à prendre les mesures de prévention nécessaires pour mieux faire face au risque. La sensibilisation de la population est cruciale pour éviter, avec succès, les conditions désastreuses.

Pour plus d’information sur les options de votre police en matière d’assurances contre les inondations, contactez votre courtier ou l’agent de la compagnie.

Source: http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/flood/the-new-generation-of-floods-explained-59968.aspx