Sans frais : 1.877.225.0446

Monthly Archives: August 2020

Les Canadiens ignorent où trouver des soins virtuels

Selon un récent sondage Lumino Santé, la pandémie de COVID-19 a eu des répercussions négatives sur la santé mentale et physique de 60 % des Canadiens. Pourtant, très peu d’entre eux se font traiter. Parmi les répondants ayant signalé une incidence néfaste de la COVID-19 sur leur santé mentale, à peine 21 % ont cherché de l’aide professionnelle. De même pour ceux ayant noté une incidence néfaste sur leur santé physique – seulement 21 % ont demandé une aide professionnelle.

Jamais les Canadiens n’ont autant eu besoin d’avoir des contacts virtuels avec les professionnels de la santé, mais plus de la moitié des répondants ont dit ne pas savoir comment trouver des services de soins virtuels. Cependant, une proportion élevée des Canadiens (72 %) connaissent bien ce type de soins. Quand on leur demande d’en énumérer les principaux avantages, ils répondent :

  • la commodité (54 %);
  • l’absence de salles d’attente (50 %); et
  • la rapidité à entrer en contact avec un professionnel de la santé (40 %).

Source : https://www.sunlife.ca/fr/about-us/newsroom/news-releases/announcement/plus-de-la-moitieacute-des-canadiens-ignorent-ougrave-trouver-des-soins-virtuels/123311/

Les véhicules autonomes n’éliminent pas encore tout risque d’accident

Les recherches actuelles sur les véhicules autonomes s’intéressent en particulier à leur potentiel de rendre la circulation routière parfaitement sécuritaire.

Une nouvelle étude de l’Insurance Institute for Highway Safety estime la technologie des véhicules autonomes très prometteuse pour réduire les accidents de la route, mais des systèmes automatisés se rapprochant trop de la conduite humaine ne permettraient d’éviter qu’environ un tiers des accidents.

Selon l’IIHS, même si les véhicules autonomes pourront un jour mieux identifier les dangers et les obstacles que les humains, qu’ils auront un temps de réaction plus rapide, et qu’ils ne seront jamais distraits ou coupables de conduire avec des facultés affaiblies, les collisions dues à d’autres causes resteront toutefois difficiles à prévenir.

Les cas attribués uniquement à des erreurs de détection et de perception et les cas attribués à une incapacité de conduite représentent, respectivement, 24 % et 10 % de tous les accidents rapportés. Les accidents de ce type pourraient être évités s’il n’y avait que des véhicules autonomes circulant sur la route, et encore faudrait-il que leurs capteurs et systèmes fonctionnent sans défaillance. Afin de prévenir les autres deux tiers des accidents, les véhicules autonomes devront être programmés spécifiquement en conséquence, avec des capacités de prévision, de décision et de performance améliorées.

Alexandra Mueller, chercheuse à l’IIHS, souligne l’importance en dernière analyse d’une conception repensée, qui priorise la sécurité plutôt que les préférences des conducteurs, pour que les véhicules autonomes tiennent leur promesse et remplacent plus sûrement les humains au volant.

Voir aussi : https://www.guideautoweb.com/articles/55463/les-vehicules-autonomes-n-empecheraient-que-le-tiers-des-accidents/

Voir aussi : https://www.journaldugeek.com/2020/06/10/vehicules-autonomes-accidents-route/