Sans frais : 1.877.225.0446

Monthly Archives: July 2020

La production d’équipement de protection individuelle : quelques considérations en matière d’assurance

La COVID-19 a tout changé, y compris pour les entreprises canadiennes. Canada Goose, Bombardier, Ontario Power Generation et la Brasserie Labbatt sont au nombre des fabricants en passe de réorienter leurs activités ordinaires vers une production adaptée à cette réalité nouvelle.

Les avocats recommandent à ceux qui aimeraient restructurer leurs activités commerciales pour se tourner vers la production d’ÉPI ou de fournitures médicales de consulter leurs courtiers avant de passer à l’acte, afin de s’assurer d’être adéquatement protégés.

Selon Karim Jaroudi, spécialisé en assurance environnementale chez Burns & Wilcox Canada, « ils pourraient faire entrer dans leurs usines des volumes plus importants de produits chimiques ou bien de nouveaux produits chimiques et résines. Beaucoup d’entre eux vont se tourner vers des secteurs qui utilisent une grande quantité de plastique, que ce soit dans la manipulation, la fabrication ou la production, ce qui pourrait présenter un risque accru. Toutes ces choses n’ont peut-être pas été prévues ou envisagées dans la stratégie initiale de gestion des risques de l’entreprise ».

Sur le plan du risque environnemental, un autre élément à considérer en tant que fabricant – ce qui ne se fait probablement pas souvent en raison de l’évolution rapide de la pandémie de COVID-19 – est ce qui se passera quand les choses finiront par revenir à la normale. Est-il sécuritaire de reconvertir votre usine à sa vocation d’origine? Stockez-vous encore différents produits chimiques ou des matières dangereuses? Votre exposition à un risque environnemental a-t-elle changé depuis que vous avez procédé à la reconversion? Allez-vous reconvertir votre usine ou comptez-vous continuer à produire de l’ÉPI?

« Je pense qu’il faudra traverser ce pont une fois rendu à la rivière », estime M. Jaroudi. « C’est sûr, de gros efforts seront à fournir pour encourager et guider la souscription d’assurance. Les courtiers devront travailler en étroite collaboration avec les entreprises pour comprendre le type de reprise qu’elles souhaitent et la leur faciliter. »

Source : https://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/specialty-insurance/insurance-considerations-for-manufacturers-pivoting-to-ppe-production-220361.aspx

La majorité des résidents de Fort Vermilion touchés par les inondations n’ont pas d’assurance

Les habitants du hameau de Fort Vermilion, en Alberta, ont dû être évacués le 26 avril dernier lorsqu’un embâcle a fait déborder la rivière de la Paix. Environ 750 personnes ont été obligées de fuir leur domicile.

Plus de 150 bâtiments ont été endommagés et, pour compliquer les choses, la majorité des sinistrés sont sans assurance contre les inondations. Même s’ils savent que leurs maisons se trouvent sur une plaine inondable, l’assurance est trop chère pour la plupart d’entre eux.

Dans un avis publié peu après les inondations récentes du nord de l’Alberta, le Bureau d’assurance du Canada a rappelé aux propriétaires de la région que l’assurance contre les inondations terrestres est un complément facultatif à l’assurance habitation ou professionnelle habituelle.

Fort Vermilion devrait recevoir environ 47 millions de dollars des fonds alloués aux localités du nord de l’Alberta touchées par les inondations.

Source : https://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/flood/majority-of-fort-vermilion-residents-affected-by-flooding-lack-insurance-222724.aspx