Sans frais : 1.877.225.0446

Monthly Archives: March 2020

Le marché durcit, une hausse des primes est à prévoir : vos clients commerciaux sont-ils prêts?

Depuis que Canadian Underwriter a soulevé pour la première fois la question de l’augmentation des primes d’assurance commerciale au Sommet des meilleurs courtiers en novembre 2019, les spécialistes du secteur se sont exprimés sur les principaux défis à venir.

Ainsi, Albert Benmichol, le PDG d’AXIS, s’attend à ce que le durcissement du marché se poursuive. En juillet dernier, lors de la téléconférence sur les résultats de la société, il avait déclaré que « malgré les augmentations constatées ces deux dernières années, le prix de nombreuses couvertures commerciales reste inadéquat ».

Au Sommet des meilleurs courtiers, les panélistes ont été interrogés sur un éventuel revirement du marché. « Malheureusement pour les clients, je pense plutôt que la tendance actuelle va se maintenir longtemps », a répondu Carol Jardine, présidente de la division d’assurance de dommages au Canada de Wawanesa.

Les experts s’accordent à dire que la clé du succès en 2020 sera de favoriser le dialogue avec les clients pour bien comprendre leurs attentes, tout en obtenant des taux qui satisferont les actionnaires.

Source : https://www.canadianunderwriter.ca/insurance/are-your-commercial-clients-budgeting-for-a-hard-market-1004173067/

Les cyberincidents pour la première fois en tête du classement mondial du risque d’entreprise

À l’ère du numérique, les données commerciales représentent un précieux atout concurrentiel. La menace à la cybersécurité apparaît donc aujourd’hui comme le nouveau risque majeur pour les entreprises.

Dans la dernière enquête annuelle d’Allianz Global Corporate & Specialty sur les principaux risques commerciaux mondiaux, les incidents cybernétiques figurent pour la première fois en tête du classement. Les interruptions d’exploitation et les changements dans la législation et la réglementation arrivent respectivement en deuxième et troisième position.

Il y a sept ans, les incidents cybernétiques se plaçaient au 15e rang, cités par seulement 6 % des répondants. Ils se sont, depuis, multipliés et occasionnent de fortes dépenses aux entreprises, forcées d’engager des poursuites et des litiges coûteux.

Au Baromètre des risques d’Allianz, le changement climatique a grimpé lui aussi pour atteindre sa position la plus élevée. Cette progression s’explique par les inquiétudes liées à l’augmentation des pertes matérielles causées par la montée des eaux, les sécheresses, les tempêtes et les inondations.

Source : https://www.insurance-canada.ca/2020/01/16/allianz-cyber-business-risk-barometer/