Sans frais : 1.877.225.0446

Monthly Archives: June 2019

Oui, les locataires ont besoin eux aussi d’une assurance habitation

Les locataires augmentent en nombre, surtout dans les zones urbaines de forte densité. Or, un locataire aura moins tendance qu’un propriétaire à souscrire une assurance habitation complète. Mais, attention, en cas d’accident ou de dommages survenant sur les lieux de la propriété locative, à qui revient la responsabilité?

Les propriétaires ont généralement une assurance habitation qui couvre le bâtiment et son contenu, incluant les biens personnels, contre tous dommages majeurs. Cependant, le locataire doit savoir que le propriétaire n’est pas responsable de certains risques, notamment le vol, la perte ou l’endommagement de biens personnels (par ex. : ordinateurs portables, télévisions ou autres appareils électroniques) se trouvant à l’intérieur du domicile. De plus, si un visiteur se blesse sur la propriété, le locataire pourrait en être tenu responsable. Il en va de même pour les dégâts majeurs (par ex. : inondation dans la salle de bain ou incendie dans la cuisine).

Dans le cas d’un bâtiment résidentiel à plusieurs logements, si le taux d’occupation est stable, les locataires ont la possibilité de réaliser des économies en optant pour une assurance habitation et de biens collective. Pour une plus grande tranquillité d’esprit, chacun pourra ensuite souscrire une garantie supplémentaire à titre individuel afin de protéger des biens personnels de valeur. Aussi, la portion « responsabilité civile » qui est habituellement comprise dans la police d’assurance habitation peut se transférer avec le locataire en cas de déménagement et s’appliquer au prochain logement sans changer de montant. Avec des primes mensuelles abordables, les locataires ont tout avantage à souscrire une assurance habitation qui leur permettra, en cas d’accidents ou de pertes matérielles, de s’en sortir à moindres frais. Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre agent d’assurance.

Source : https://www.insurancebusinessmag.com/ca/market-analysis/tenants-still-need-insurance-99870.aspx

Au Québec, qui dit printemps dit inondations

Alors que la crue printanière avait atteint son point culminant et que la plupart des niveaux d’eau étaient à la baisse, quelques régions demeuraient submergées. Plusieurs des résidences touchées n’en étaient pas à leur premier sinistre lié à la crue des eaux. Devant la répétition constante des inondations, il est devenu essentiel de repenser l’urbanisme des zones à risque.

Le premier ministre François Legault a déclaré que son gouvernement misait sur de nouveaux programmes qui tiendraient compte de la répétition de certains sinistres et favoriseraient la relocalisation hors des zones inondables. Le programme d’indemnisation a été revu et corrigé, et la nouvelle version, qui est entrée en vigueur le 15 avril dernier, facilite l’obtention d’une aide financière pour les sinistrés.

Les assureurs sont moins enclins à assurer les résidences ayant subi des dommages liés à l’eau. Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec votre courtier ou votre agent d’assurance.

Source : https://journal-assurance.ca/article/inondations-pres-de-3-000-residences-submergees/