Sans Frais: 1.877.225.0446

Monthly Archives: November 2018

Séquelles des inondations : êtes-vous prêt ?

Les inondations record survenues au Québec cette année pourraient engendrer des problèmes de bestioles et parasites dans les mois, voire les années à venir. Les grandes accumulations d’eau ont créé des mares d’eau permanentes qui pourraient se transformer en terrain fertile pour les moustiques cette année ainsi que d’autres effets dommageables pour votre propriété et votre voisinage.

On peut s’attendre à un nombre plus élevé de moustiques cette année dans les régions ayant reçu de grandes quantités de pluie, les mares ne pouvant s’assécher en raison de sols saturés et de pluies à répétition.

Outre les moustiques, les propriétaires de maisons pourraient devoir faire face à d’autres problèmes reliés aux bestioles. Les maisons inondées pourraient se couvrir de moisissures qui, outre leurs effets sur la santé humaine, attirent les parasites de tous genres comme les insectes.

Des arbres brisés, le bois et les débris à l’intérieur des maisons, rendus humides par une longue exposition hivernale à l’eau, sont aussi un terrain fertile pour les cloportes et les fourmis charpentières.

Tel que recommandé dans l’article en référence ci-après prenez les précautions suivantes pour éviter les parasites : nettoyer les propriétés, enlever les eaux stagnantes et le bois exposé à l’eau, réparer les fondations et assécher les parties de maisons rendues humides.

Pour plus d’information quant aux choix disponibles en matière d’assurance habitation, consultez votre courtier ou le représentant de votre compagnie d’assurance.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/catastrophes/quebec-homeowners-face-potential-post-flooding-woes-mosquitoes-critters-parasites-1004114984/

La légalisation de la marijuana suscite des craintes chez les assureurs

La légalisation prochaine de la marijuana au Canada soulève nombre de questions juridiques concernant les polices d’assurance de biens, la responsabilité civile et l’assurance automobile. L’article en référence ci-après servira dans l’ensemble de ce bulletin de point de départ pour traiter la façon dont les polices d’assurance seront touchées.

La cour d’appel de l’Ontario a maintenu une décision dans un cas où la réclamation d’un assuré pour perte de bien en fonction d’un contrat d’assurance habitation avait été rejetée. La maison de l’assuré avait été complètement détruite par une explosion causée par la culture illégale de marijuana par un des locataires de la résidence.

La cour a tranché que la clause d’exclusion pour cause de dommages directs ou indirects à la propriété en raison de la production ou de la transformation de marijuana s’appliquait. Les assureurs peuvent ainsi décider de refuser une couverture pour la production illégale sur grande échelle de marijuana par des individus tout en reconnaissant que la production limitée autorisée par la loi est légale.

En ce qui concerne la responsabilité civile, il reste à déterminer comment traiter les préoccupations initiales touchant la tarification soulevées lors du processus de demande, de même que la façon dont la couverture s’appliquera et quelles restrictions s’appliqueront en termes de limites, de franchises et de responsabilité globale.
En ce qui concerne l’assurance automobile, une augmentation des cas de facultés affaiblies est à prévoir. Il faut souligner que le concept de faculté affaiblie n’est pas aussi évident que celui d’alcool et qu’il n’existe pas pour le moment de moyen de dépistage comparable à l’ivressomètre.

La légalisation de la marijuana approchant, l’industrie canadienne de l’assurance devra s’ajuster à cette réalité. Nous continuerons à vous tenir informé des développements; entretemps, contactez votre courtier ou le représentant de votre compagnie d’assurance si vous avez des questions ou préoccupations.

Source : http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/marijuana-legalization-raises-legal-issues-related-property-policies-liability-coverage-auto-insurance-arc-group-canada-event-hears-1004114705/