Sans Frais: 1.877.225.0446

Monthly Archives: October 2016

Les sociétés d’assurance exigent des lois plus sévères contre la distraction au volant

Les sociétés d’assurance canadiennes demandent au gouvernement fédéral de resserrer les lois visant la distraction au volant.

À l’heure actuelle, chaque province a ses propres lois. Au Québec, les amendes s’échelonnent entre 80 $ et 100 $, et quatre points d’inaptitude sont ajoutés au dossier du conducteur. Par comparaison, dans l’Île-du-Prince-Édouard, les conducteurs distraits s’exposent à des amendes allant de 500 $ à 1200 $ et reçoivent cinq points d’inaptitude.

Les sociétés d’assurance sont d’avis que ces sanctions ne sont pas suffisamment sévères pour contrer les habitudes de conduite qui favorisent la distraction. Selon M. Ryan Michel, PDG de Allstate Canada, le nombre des accidents attribuables à la conduite inattentive augmente en dépit des programmes mis de l’avant pour récompenser les automobilistes respectueux de la loi.

Comme toutes les provinces ont banni l’utilisation des dispositifs portables tenus à la main pendant la conduite, nous devons nous demander si les lois sont suffisamment sévères et si les automobilistes les respectent.

Les gouvernements provinciaux (puisqu‘ils ont l’autorité de réglementer la conduite automobile) pourraient faire partie de la solution en se chargeant de faire passer le message.

Pourquoi l’assurance locataire est nécessaire

Bon nombre de locataires croient qu’ils n’ont pas besoin d’assurer leur logement, car ils sont protégés par l’assurance du propriétaire du bâtiment qu’ils habitent. C’est faux. Il est impératif pour les locataires de souscrire une assurance afin d’être protégés contre toutes sortes d’événements pouvant se produire.

Bien que le propriétaire souscrive une assurance pour le bâtiment, le contenu et la responsabilité civile, cette police ne couvre pas les biens personnels des locataires ni leur responsabilité civile. Il est important de connaître les différences entre l’assurance de votre propriétaire et la vôtre.

En cas d’incendie dans l’édifice, l’assurance des biens du propriétaire remboursera la démolition, les réparations ou la reconstruction du bâtiment, tandis que l’assurance locataire couvrira le contenu de votre logement. Cette assurance remboursera vraisemblablement vos dépenses si vous devez vous loger ailleurs pendant la durée des réparations.

En cas de vol par effraction, l’assurance des biens du propriétaire ne vous protège pas et ne vous remboursera pas le coût des objets volés. Dans la plupart des cas, votre assurance locataire couvre vos biens et vous serez remboursé.

De plus, si vous causez un dégât d’eau, par exemple parce que vous avez oublié de fermer un robinet, vous pourriez devoir rembourser les locataires qui auront subi des dégâts et le propriétaire. Une assurance locataire vous protégerait en cas de réclamations par d’autres locataires.

Peu importe où vous louez, la situation est pratiquement la même— l’assurance des biens du propriétaire couvre la structure du bâtiment, et l‘assurance locataire couvre vos biens personnels et votre responsabilité civile. L‘assurance locataire coûte peu, mais vous offre une importante protection en cas de besoin.