Sans Frais: 1.877.225.0446

Monthly Archives: March 2016

L’assurance, un facteur à ne pas négliger au moment d’acheter une maison

De nombreux facteurs doivent être pris en compte lorsque vous cherchez la maison de vos rêves. Vous penserez bien sûr à l’emplacement, à l’aménagement, au nombre de chambre et de salles de bains, au style et aux rénovations qu’il faudra éventuellement faire. Mais, en en ce qui a trait à l’assurance, certains de ces facteurs sont plus importants que d’autres.

Ainsi, un des facteurs les plus importants est l’âge de la propriété. Il peut être plus difficile d’assurer une maison plus vieille si le câblage est sur boutons et tubes. En effet, ce type de câblage ne convient plus du tout aujourd’hui et constitue même un risque d’incendie. De plus, un câblage ancien n’est souvent pas compatible aux appareils modernes. Certains assureurs offrent une protection temporaire pour la durée des travaux de rénovation, mais d’autres refusent.

Un autre facteur est la présence de réservoirs d’huile enfouis. Même s’il n’est plus utilisé et rempli de sable, le réservoir présente un risque de pollution environnementale en cas de fuite, et ce risque est jugé trop élevé par les assureurs qui refusent alors l’assurance. Ils exigent le retrait du réservoir et la restauration du sol environnant.

Des réseaux d’évacuation mal entretenus, y compris les gouttières et les conduites de descente peuvent présenter un risque élevé de dommages dus à l’eau. Comme de plus en plus de propriétaires rénovent leur sous-sol, les frais d’assurance sont plus élevés en cas d’inondation ou de dégât d’eau. La piètre étanchéité à l’eau des vieilles propriétés peut aussi être un problème présent depuis longtemps, et non un problème soudain et accidentel qu’une assurance couvrirait normalement.

Pour bien protéger votre achat, renseignez-vous bien sur la propriété qui vous fait rêver et communiquez avec votre courtier ou votre assureur afin de choisir l’assurance qui convient le mieux.

Des trucs pour réduire vos primes d’assurance auto

L’assurance auto peut coûter cher, mais il existe des façons de réduire les coûts. Voici six trucs qui pourraient vous faire économiser.

1. Attention au type de voiture que vous choisissez
En effet, le type de voiture que vous conduisez a des conséquences sur les primes d’assurance que vous payez. Si vous optez pour un modèle plus sport, vos primes d’assurance seront plus élevées qui si vous conduisez un modèle «moins à risque». Les modèles présentant un risque de vol ou d’accident plus élevé coûtent également plus cher à assurer.

2. Éviter les accidents et les distractions au volant
Pour un assureur, un client qui cumule les accidents et les contraventions pour distractions ou autres infractions est un conducteur à risque élevé. Ces conducteurs paient plus cher. Si votre dossier de conducteur laisse à désirer, vous pouvez l’améliorer et économiser. Une infraction comme une contravention pour distraction au volant peut faire augmenter votre prime d’assurance de cinq à 25 pour cent selon qu’il y a ou non d’autres infractions à votre dossier.

3. Chaussez votre véhicule de pneus d’hiver
Certaines provinces, dont l’Ontario, obligent les sociétés d’assurance à offrir un rabais aux propriétaires qui équipent leur véhicule de pneus d’hiver. Vérifiez auprès de votre assureur, vous pourriez avoir droit à ce rabais.

4. Si possible, payez vos primes d’assurance en un seul versement
Plutôt que d’étaler le payement de votre prime d’assurance sur plusieurs mois, payez la prime au complet. En effet, les assureurs facturent des frais d’administration pour les versements mensuels.

5. Lisez votre police et magasinez les tarifs
Il est important de connaître votre police et de la réviser régulièrement. Les taux peuvent changer avec le temps. Renseignez-vous également sur les rabais offerts et auxquels vous avez droit, afin d’économiser. Comparez aussi avec ce que les assureurs concurrents vous offrent. La concurrence est forte dans le domaine des assurances et tous les assureurs n’établissent pas les tarifs selon les mêmes facteurs. Cela signifie que le type de voiture que vous conduisez et votre dossier de conducteur pourraient coûter moins cher chez un concurrent

6. Augmentez le montant des franchises
Le fait d’augmenter le montant des franchises pourrait vous faire économiser. Toutefois, avant de faire ce changement, vérifiez jusqu’à quel montant (la franchise) vous êtes prêt à débourser dans l’éventualité d’une perte. Vérifiez auprès de votre courtier ou de votre assureur l’économie possible.